Mort de deux automobilistes noirs…

Attendons patiemment le traitement médriatique des deux infos.

Gageons qu’on entendra parler de celle -ci, et beaucoup moins de celle-là, allez savoir pourquoi.

Enfin, quand je dis allez savoir pourquoi, j’ai bien ma petite idée.

Le meurtre d’Anthony Hervey,  tué par d’autres Noirs, date de quelques jours déjà. Vous en avez entendu parler ? Moi pas. Merci de l’info, Lingane.

La mort de Sam Dubose est déjà relayée par M6. Tué par un policier  blanc de surcroît. Double culpabilité. C’est sûr que c’est courant aux States qu’un simple contrôle de papiers se termine par un tir, sans que le contrôlé ait rien fait (smiley dubitatif…). Il est pur comme l’oisillon qui vient de naître, Sam. Et d’ailleurs, c’est un bon père de famille. Voilà 10 enfants orphelins de leur jeune père.

Notez bien le traitement de l’info : un automobiliste noir tué par un policier blanc… 43 ans, 10 enfants.

RIP. C’est la mort d’un homme et c’est tragique. Avec émeutes raciales assurées.

Anthony-Harvey

Et qu’en est-il d’Anthony ? Ah mais il est mort aussi, tué par ses frères de race (race qui n’existe pas). Donc cépapareil. Et si des Blancs (et Noirs) confédérés s’avisaient de réclamer justice, on aboutirait là encore à des émeutes raciales et à d’autres assassinats. Un Noir qui défend le drapeau « raciste » du Sud ? Vous imaginez ? On dirait même qu’il n’est pas le seul.

supporters-noirs-du-drapeau-confédéré

Non mais où va-t-on ? Des Blancs et des Noirs fraternisant autour du drapeau « raciste » !

Une petite lueur dans un grand bal tragique… Combien d’enfants laisse-t-il ? On ne sait pas ? Bin non, parce que lui, cépapareil.

D’ailleurs, il n’était pas vraiment noir à l’intérieur sans doute…

Cet « accident » suscite beaucoup d’attention médiatique dans le Sud des Etats-Unis. Il survient en pleine controverse concernant la volonté des « antiracistes » de bannir le drapeau confédéré. Sous prétexte que l’auteur de la tuerie de Charleston aimait le drapeau confédéré, celui-ci est réduit à un symbole raciste.

Or Anthony Hervey, citoyen noir des Etats-Unis d’Amérique, était un défenseur inconditionnel du drapeau confédéré. Lorsqu’ il a été pris en chasse par une autre voiture dans laquelle se trouvait d’autres noirs, Anthony Hervey revenait d’un rassemblement de soutien à un monument confédéré à Birmingham, en Alabama.

RIP Anthony !

Les grandes mesures…

… à la petite semaine. Mesures qui n’apportent aucune solution :

kak_touraine_le_foll_sante_eleveurs_pays

Source

Et après les buralistes ?

J’ai bien ma petite idée…

Adinolfi, l’Europe et l’Euro…

Le grand Gabriele a eu un entretien avec l’équipe du Cercle Non Conforme, le 14 Juillet 2015, ce qui est la meilleure façon de fêter ça. Ca quoi ? A vous de voir.

Je viens de le voir il y a quelques minutes (le texte, pas Gabriele !) et bien sûr, je vous recommande d’aller le lire. Pour honorer mon modeste blog, j’en extrais cependant quelques passages qui me plaisent bien et qui confortent ma monomanie, enfin la monomanie dont on m’accuse.

Sauf dans les titres, le gras est de moi et c’est du pur porc.

Pour l’instant, gérée comme elle l’est, la Grèce n’a pas d’issue: elle sera ruinée hors de l’€uro et dans l’€uro. Comme le dit très justement l’Aube Dorée, qu’on continue de nous montrer comme un mouvement d’excités, mais qui est, tout au contraire, l’un des rares partis politiques concrets et sérieux dans tout l’Occident, il faut d’abord changer de politique économique et sociale en Grèce et après discuter du sexe des anges.

Jusque là, vous vous demandez où s’exprime ma monomanie, non ? Attendez.

Ce n’est pas tout, je suis favorable à une Europe à la fois impériale et confédérée, telle que l’avait imaginé de façon visionnaire Drieu La Rochelle il y a déjà quatre-vingt-dix ans. Une Europe des nations, des patries, mais surtout de l’esprit et d’un ADN pluri-millénaire qui fonda la civilisation. Aujourd’hui, plus qu’à l’époque où la France avait encore un sens et une force, il n’y a pas d’avenir sans un bloc de puissance, fondé sur de racines profondes, qui ne gèlent jamais.

……….

Quant à l’avenir de l’Eurozone, c’est à voir. Il suffit d’écouter Soros lui même et les porte-parole de Rotshchild qui nous expliquent quels sont les enjeux réels de la crise, qui ne concernent pas le peuple grec, de qui tout le monde se fout, mais l’Allemagne qu’on veut obliger à renoncer à son leadership qui se montre trop autonome vis-à-vis des Etats-Unis, vu qu’elle est favorable à l’émancipation européenne dans tous les domaines, espace compris, et qui ne veut pas renoncer à l’ouverture à la Communauté Economique Euro-asiatique. La Merkel, à la veille de l’affaire de la Germanwings, était en train d’organiser une intervention navale européenne de défense dans la Méditerranée et vers l’Afrique du Nord. Or Soros l’a dit carrément: on trouvera une solution seulement si l’Europe se durcit à l’est et si sa société est plus ouverte: c’est à dire toujours plus d’immigrés. Du reste dans le programme de Tsipras, il y a la proposition de concéder la nationalité à un million d’immigrés, avec une population de onze millions de Grecs.

……….

Et ma monomanie, dans tout ça ?

3) Le C.N.C. : Sur un autre sujet, mais qui n’en est pas moins important, quelle est actuellement votre position sur le conflit en Ukraine et sur la Russie de Poutine ?

G.A. : Je ne reviendrai pas sur la question ukrainienne, j’ai toujours dit que la fierté d’un peuple ne se troque pas dans une logique d’intérêt, mais qu’on peut se battre tout en ayant dans la tête une issue stratégique autre que d’être les pantins d’autrui. Pour ceci j’ai toujours soutenu Pravy Sektor et le Bataillon Azov, autant que je soutiens l’Aube Dorée. Contre Poroshenko et Tsipras d’abord, et surtout ! (Lire ICI) …

Cà, c’est une excellente réponse à ceux qui, chez Hoplite, mettent dos à dos Aube Dorée et Pravy Sektor… Rien à voir, disent-ils… Bin oui, ça les arrange, évudemment. On ne peut pas à la fois soutenir Aube Dorée en Grèce et cracher sur Pravy Sektor en Ukraine. Mais certains ne sont pas gênés pour autant…Si des hommes et des femmes de ces mouvements ne se faisaient pas tuer et emprisonner, ce serait risible. Ne pas réaliser la proximité idéologique de ces deux mouvements n’est que pathétique.

4) Le C.N.C. : Quelles réflexions sur l’Europe vous inspire la situation grecque et la situation ukrainienne ? Que pensez-vous du rôle de l’Allemagne et de celui de la France ?

G.A. : Comme le dit parfaitement Soros: la Grèce rejoint l’Ukraine dans le flancs de l’Europe. Seulement à l’inverse des raisonnement simplistes qu’on a tendance à faire, c’est Syriza qui est jouée contre l’entente germano-russe et pas le contraire. Les liens entre la Russie et Syriza ne doivent pas nous duper, il s’agit d’une realpolitik de deux cotés mais à Athènes c’est Soros qui commande. Pour pacifier à l’est, l’Allemagne a du accepter de promouvoir les sanctions anti-russes, ce qui nous a nuit et qui a permis aux Américains de doubler leurs exportations vers la Russie. C’est donc une guerre contre l’Europe dans laquelle la Russie est objectivement complice mais qui est aussi contraire à ses intérêts. Or Soros nous annonce que ce n’est pas suffisant…Du reste, cette stratégie d’étouffement de l’Allemagne, qui est aussi une stratégie anti-russe, vise aussi à mettre hors-jeu le dernier pouvoir étatique, industriel et social en Europe pour assurer la domination absolue de la BCE où, personne ne le remarque jamais, les Allemands et ses alliés sont en minorité. Syriza joue contre Berlin et Moscou. Les Russes soutiennent politiquement les partis “souverainistes” anti-allemands comme le FN de Marine ou la Lega de Salvini seulement depuis qu’ils ont renoncé à la ligne euro-russe, avant ils soutenaient l’€uro et Strauss-Kahn. Les partis eurosceptiques ne sont pas payés par la Russie mais par les banques russes qui financent à un taux d’intérêt double par rapport aux taux habituels.

……….

Il y a beaucoup des choses à faire. Il nous faut une force révolutionnaire qui oblige l’Allemagne à prendre autrement le timon de l’Europe et non pas une dialectique réactionnaire et de clocher anti-allemande et anti-européenne.

……….

N’oublions pas enfin que dans la Pologne, les pays baltes, etc. dans lesquels subsistent la plupart des mouvements de troisième voie sur une ligne ni USA ni Russie, ce qui est prometteur.
En pleine campagne à l’est les Anglo-américains ouvrent un front en Grèce. L’histoire sera maîtresse de vie comment l’on dit, mais personne n’en est l’élève.

Le tout à lire ici. Merci à Adinolfi et au Cercle Non Conforme.

Pour illustrer en audio, vous avez cette émission de Méridien Zéro sur la recherche d’une 3ème voie :

Eléments de réflexion pour une troisième voie.

Adinolfi :  » l’Europe, c’est pas de choisir un patron, c’est de l’être. »

Bonne écoute !

Deux vidéos pour le prix d’une…

…que vous avez peut-être loupées en 2014, comme moi.

En tout cas, je ne les ai vues nulle part. Faudrait avoir une équipe d’étudiants en temps partiels qui nous surveillent le net, car ça fuse de partout et sans repos.

Saviez-vous qu’il y a eu en 2014 un Premier Congrès européen de la Dissidence ? Enfin, disons plutôt une tentative

Bon, c’est un peut-être bien grand mot, car tous les participants ne sont pas égaux devant le risque encouru. Et il y a de grands absents, dont je ne suis pas certaine que leur présence aurait été acceptée. Vous avez bien sûr des noms qui vous viennent à l’esprit, les mêmes que les miens.

Mais quand même, Hervé Ryssen était présent…

Et puis, nous savons que certains ont  développé depuis des idées qui ne sont pas partagées par tous, ni par moi.

Ils ont le mérite d’avoir été là, contre vents et marées, contre les jets d’eau et les chiens policiers… Evidemment pas dans la salle prévue, qui leur a été interdite, mais dans un café voisin.

Alors regardons et trions.

Ajoutée le 5 mai 2014

Après avoir dispersé la foule à l’aide de deux autopompes, une brigade antiémeute et une brigade canine, quelques dizaines de personnes présentes au moment des faits ont réussis à se réunir dans un café à proximité de la salle où les attendaient quelques uns des invités du congrès.

Kemi Seba, Pierre Hillard, Hervé Ryssen, Laurent Louis, Marion Sigaut, Salim Laïbi, Joe Lecorbeau et Jacob Cohen – après avoir subi le même traitement par les forces de l’ordre – étaient déjà présents dans ce café afin de faire un court communiqué sur les événements de la journée. Seuls Salim Laïbi et Jacob Cohen ont pu parler avant de voir Pierre Hillard de faire couper la parole par la police qui demande aux gens de quitter les lieux. Le café a été totalement vidé (clients et employés) puis fermé, avec tout un dispositif policier devant.

Nous vous laissons donc regarder cette conférence de presse et de juger par vous-même de la teneur des propos, s’ils sont fascistes, racistes et incitent à la haine… ou pas.

Nous nous excusons de la qualité d’image et de son à cause du bruit et du manque de place dans ce petit café.

Et oui, ils ont été empêchés.

A qui font-ils peur ? Ecrire et parler font de vous de dangereux terroristes… Ce n’est pas moi qui le dis, Ryssen le teste pour nous :

Merci Equalizer

On voit bien contre qui les lois et les dispositifs de surveillance du net sont fabriqués.

UE-vendue-1728x800_c

Si l’on en croit ces définitions :

dictature-musele-la-liberte.160x120

nous en sommes au stade du « ferme ta gueule », donc nous sommes bien en dictature. Ce ne sont pas les participants au Premier Congrès Européen de la Dissidence, empêchés de se réunir, qui me contrediront.

Le changement, les Heures Les Plus Sombres De Notre Histoire, c’est maintenant.

Ou faut-il penser que nous n’en sommes qu’aux prémisses ?

Et une vidéo , une !

Je trouve les youtubistes et dailymotioneux intéressants.

Non pas qu’ils soient de plus en plus intéressants, ils l’ont toujours été. Mais c’est que de plus en plus, je les trouve intéressants.

L’époque difficile que nous vivons devrait rendre quasiment impossible tout avis tranché et exclusif. Pourtant, j’en ai quelques-uns, mais bizarrement pas sur la politique française. Enfin, quand je dis « politique française », je devrais dire la vie des partis et leur course aux résultats électoraux car sortis de ces temps forts, comme disent les dirigeants syndicaux en parlant d’actions menant droit dans le mur (de plus de 6 m), on ne voit guère d’actions ou de propositions politiques visant le bien commun des citoyens français.

Les partis classiques tournent à vide, l’organisation interne, le logo, le nouveau nom, le leadership formant le plus clair des préoccupations des personnels moteurs.

Je dis bien personnels, car les rôles sont distribués à la sortie de l’ENA, et il s’agit plus de répartition des emplois, comme dans une troupe de théâtre, que de convictions chevillées aux corps. C’est ça ou devenir sous-préfet… Je parle bien sûr des employés des partis classiques.

Bref. Moins les personnels politiques font ce pour quoi ils sont payés, mis à part les ministres employés de banques qui eux, font leur office contre vents et marées, plus des personnalités intéressantes émergent sur le net et son support le plus porteur : les vidéos Youtube.

J’ai déjà parlé ici de personnalités aussi différentes que Jacob Cohen, Jean Bricmont, Gabriele Adinolfi, Adrien Abauzit, Tepa de Méta TV, Kemi Seba, Majid Oukacha, Boris Le Lay. Sur un mode plus introspectif ou plus créatif, Philippe Louvet et Radio Web Cramé font également partie du PDR, Paysage Dissonant Réinformateur.

J’ajoute aujourd’hui Daniel Conversano, pour cette video qui date du 31 Mai 2015 et qu’il présente ainsi :

Je ferai court dans cette description.
J’exprime mon soutien au blogueur Boris Le Lay condamné pour délit de presse à 6 mois de prison.
Et, dans la seconde partie, mon mépris pour les abstentionnistes militants qui se prétendent nationalistes, et ne votent pas pour le seul parti (capable NDLR, il manque un mot) d’obtenir le pouvoir, et donc d’influer sur la politique économique, migratoire et identitaire.

Je dis parfois ici pis que pendre du FN et de ses « dérives » dédiabolisantes, son regard tourné vers Poutine le tourmenteur de l’Ukraine, mais en affirmant quand même que mon vote lui est acquis, pour voir, pour lui donner une chance d’arriver au pouvoir et  donc d’influer sur la politique économique, migratoire et identitaire de la France.

D’autres pourront dire que le FN au pouvoir nous ferait perdre un temps précieux en donnant l’illusion  de pouvoir agir en toute légalité « républicaine ». Et bien sûr, le temps joue contre nous.

Après, chacun voit minuit à sa porte…

necker

Disons que cela tient du pari pascalien.

Le hasard fait mal les choses…

… et je ne parle que de ce que j’ai constaté et que je suis le premier à déplorer, dit Majid. Mais c’est peut-être un hasard et je n’incite personne à haïr qui que ce soit.

Nous non plus, bien sûr.

A écouter jusqu’au bout.

Le hasard, quand même…

Etat de Droit (épisode 4). Je ne résiste pas…

… au plaisir de partager cette vidéo avec vous, amis lecteurs, ainsi que pas mal de blogueurs sympas, qui se reconnaîtront  au passage, s’ils me lisent. 

J’hésite à mettre des liens, car finalement, ça les dénonce, ou nous nous dénonçons réciproquement… Donc ils se reconnaîtront. Merci à eux d’avoir relayé cette perle :

Boris Le Lay, c’est quelqu’un !

Même si je ne suis pas d’accord sur tous les points qu’il traite dans ses vidéos et son blog, notamment sur des points que je ne vais pas encore redire ici et qui me tiennent à/au coeur, il n’empêche que ce Breton est impayable.

Et d’ailleurs, c’est lui qui paie pour ce qu’il ose dire. Et cher encore ! De la prison ferme, pour délit d’opinion !

Voilà quelqu’un qui exerce sa liberté de pensée et d’expression, vous savez l’esprit du 11 Janvier quoi ^^, et voilà ce qu’il lui arrive ! Dans le pays des drouadlom et du citoïen !

Ce pays est devenu… ce qu’il est devenu.

« Il n’y a pas que nous », comme disent les enfants. Regardez l’état des pays européens :

Swedish-Armed-Forces

Leur gouvernement serait-il encore plus vendu que le nôtre ? Cela paraît presque impossible et irréel…

C’est bientôt le 14 Juillet, on va voir…

Vu l’état du défilé militaire de l’an dernier sur les Champs Elysées, gageons qu’il ne survivra que la pathétique pantomime de la clôture de défilé.